La peur d’être jugé ! Tu connais ?

Objet : La peur d’être jugé – Tu Connais ?

Salut, 

Formule Express : Devenez un Meilleur Orateur

- Obtenez ma formule secrète et créez un discours en 5 minutes
- La méthode de préparation la plus rapide et la plus facile
- Créez n'importe quel discours

Nous venons de rentrer à l’instant de notre petite escapade en famille et manque de bol, après une météo incroyable ces dernières semaines, nous avons eu droit à de la pluie et des bourrasques de vent pendant notre séjour !

Tellement bien que la petite revient en sachant dire « BaBa, Je Grois Gue j’ai un RhuBBE dans le nez »

Ha super les quelques jours de repos…

Mouais pas grave, ça va passer et de toute façon elle ne RACONTE qu’UNE SEULE chose :

« MAMY, J’AI ABBRIS À FAIBE DU BÉLO ! »

Et de toute façon on remet ça dans quelques jours ! Donc profitons des ces quelques « B » supplémentaires et amusons-nous !

Bon, je vois que tu te demandes probablement quel est le rapport avec le sujet de ce mail : 

« La peur d’être jugé » 

Et bien laisse moi te raconter une petite histoire qui va t’expliquer tout ça et à la fin de cet email tout sera limpide (enfin espérons-le) !

Tu le sais si tu me suis depuis un moment sinon tu vas bientôt le découvrir, j’envoie régulièrement des questionnaires par mail pour savoir comment je peux concrètement aider ma communauté à développer son business, inspirer ses propres clients et utiliser la parole & le storytelling comme stratégie marketing.

Une réponse vient de me sauter à la figure, je te la lis : 

« Actuellement, je n’ose pas, on vient de me proposer de faire une conférence pour exposer ce que je faisais et je me suis dégonflée… Ce que je ressens ? La peur d’être jugée » 

Wow, je parcours quelques réponses supplémentaires et ….

« (…)un sujet qui me passionne ou quand j’ai le sujet je n’ose pas, j’ai peur de dire des choses qui sont inintéressantes, qu’on se moque de moi, d’ennuyer. »

Et…

« Vaincre ma timidité et mes craintes d’être jugé, je ressens immense manque de confiance en moi »

Voilà on y est au coeur du problème !

Alors tu vas me dire, Ok, mais c’est quoi le rapport avec tes vacances ratées ?

Et bien laisse-moi y venir !

Il y a quelques jours (avant la fin des classes) nous avons fait la visite de l’école avec la future maîtresse de la schtroumpfette, ben ouais c’est sa première rentrée en septembre, pendant que nous attendions dans le hall, nous avons vu d’autres enfants (de seulement quelques années de plus) en train de jouer un peu plus loin dans une petite salle qui sert de bibliothèque.

Et là notre princesse les voit rire entre elles !

« Papa, pourquoi elles se moquent après moi ? »

« Je crois qu’elles sont plutôt en train de rire à propos du livre qu’elles sont en train de lire ! »

« Papa, je crois que c’est de moi qu’elles rigolent, pourquoi ? »

Et là c’est le premier moment où je l’ai vu douter, s’inquiéter d’autrui et du jugement de « l’autre » !

Quelques jours plus tard, nous sommes en train de manger une glace assis dans la rue d’un petit village du coin, comme à son habitude, elle se régale avec les moustaches pleines de glace fondu. Au même instant, une famille s’approche sur le même trottoir, je la vois se retourner vers sa maman : 

« Maman, essuie-moi la bouche, sinon ils vont se moquer ! »

Boum ! Deuxième fois où j’entends cette peur du jugement la frôler !

Pourtant depuis qu’elle sait marcher et parler, elle aime le contact, les rencontres, les « aventures » qu’on invente pour faciliter les échanges avec « l’autre ». Mais parce qu’il y a toujours un mais, tu sais « LE CONFLIT » celui qui est responsable !

En fait, le jugement est une chose normale, à laquelle nous sommes tous confrontée, justement au moment de notre enfance. 

Malheureusement à cet âge-là, soit nous avons eu la chance d’avoir été mis en valeur par notre entourage, notamment nos parents ou nos éducateurs proches (oncles, tantes, grands-parents, parrains, marraines, etc…) et ils nous ont aidés à passer ce cap, soit l’inverse. 

Nous avons subis des reproches pour notre ‘timidité’, notre ‘vigilance’, nos ‘hésitations’, nos ‘refus’ et un manque de reconnaissance, un manque d’amour ou de protection, pile à ce moment-là et cette peur ne nous a plus jamais quitté.

Maintenant qu’on a dit ça super ! On a tout dit et rien dit !

Que faire ? 

Et bien, franchement si tu continues à vivre ça, à ressentir cette peur, je te propose 4 actions concrètes :

1 – Tu choisis le lieu de culte de ton choix et tu commences à prier dans toutes les langues connues et inconnues pour espérer voir les choses changer d’elles-même. 

2 – Tu prends toi-même le taureau par les cornes et tu prends la parole le plus souvent possible en profitant de toutes les opportunités qui se présentent.

3 – Tu apprends les techniques de bases de la prise de parole en public pour te rassurer et te sentir confiant en sachant exactement quoi dire et comment le dire. (Découvre la formation « prise de parole express ») 

http://portail.franckmarcheix.com/ppe-info/

4 – Tu décides de te faire coacher pour réussir à te débarrasser de cette peur, progresser et même performer sur scène ou en vidéo (et fais-moi confiance après plus de 7000 consultations, je peux te promettre que quand tu trouves le bon professionnel, ce problème ne sera rapidement qu’un vieux souvenir)

Je ne connais pas une seule personne censée qui ne rencontre pas à un moment ou à un autre cette peur, même après des centaines d’heures de prise de parole, une partie de nous se demande encore ce que « l’autre » va penser ! 

A-t-il apprécié ? Aimé ? Détesté ?

Si tu parles avec des conférenciers professionnels, tu auras toujours le même son de cloche, ils sont toujours terrifiés par l’impact qu’ils peuvent avoir sur leur audience.

LA différence c’est qu’ils en font une force, une stimulation et ils cherchent à convaincre même les plus sceptiques.

Mais rappelles-toi, je te racontai au début de ce mail que nous revenions de quelques jours de vacances avec la petite et nous nous sommes arrêté pour faire un pique-nique, nous avons eu la chance de trouver une table à l’ombre pour déjeuner.

Quelques minutes plus tard, une autre famille semblait un peu perdue et cherchait elle-aussi une place pour déjeuner. Je leur ai donc proposé naturellement de partager notre table avec eux. 

Le plus cool, c’est que la petite a immédiatement cherchée à faire amie/amie avec les 2 petites filles du couple alors qu’elle avait toujours son petit problème de « B » !

« Ben alors ça, c’est Bâ Drôle, BaBa ! »

@++

Amicalement,

Author: Franck Marcheix

Franck est expert en matière de persuasion et de narration à fort enjeu, travaillant avec les dirigeants, entrepreneurs, managers à haut potentiel, des cabinets d’avocats, des coachs, des consultants et des entrepreneurs. Franck accompagne les leaders en média-training et prise de parole en public pour les aider à faire la différence !

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Secrets d'une prise de parole Captivante et Inspirante

[Guide Gratuit] : Créez toutes vos prises de parole en 5 minutes seulement !

arrow-circle-o-down