PRISE DE PAROLE EN PUBLIC : 7 CONSEILS POUR VAINCRE TES PHOBIES

En tant qu’entrepreneur tu as à cœur de diffuser ton message, que ce soit pour inspirer, impacter ou vendre tes produits et services. Pour pouvoir le faire à grande échelle il est indispensable de s’exposer et d’apprendre à parler en public, et pour certains : c’est le début du cauchemar.

Si tu lis ces lignes c’est certainement parce que toi aussi tu ressens cette boule au ventre à quelques minutes de prendre la parole en public. Toi aussi tu es déstabilisé.e par tous ces regards dirigés sur toi. Toi aussi tu as peur d’être jugé.e, voire même d’oublier ton texte.

Formule Express : Devenez un Meilleur Orateur

- Obtenez ma formule secrète et créez un discours en 5 minutes
- La méthode de préparation la plus rapide et la plus facile
- Créez n'importe quel discours

Rassure-toi : tout est normal. On ne naît pas orateur, on le devient. Tout comme un comédien répète son texte avant de monter sur scène, un orateur doit répéter et incarner son message, travailler sa gestuelle et surtout : connaître parfaitement les attentes de son public pour pouvoir le captiver et maintenir son attention.

Voyons ensemble 7 méthodes simples que j’ai moi même appliquées et qui te permettront de maîtriser tes émotions, de communiquer avec éloquence, et de captiver ton audience lors de tes présentations, séminaires, ateliers ou conférences.

  1. Prépare-toi

Après avoir écrit ta présentation sur papier, répète ton texte à voix haute en chronométrant la durée de ton discours. Tu pourras ainsi ajuster ton contenu et ton timing en fonction du temps de parole qui te sera accordé.

Ensuite, fais en sorte que ton sujet intéresse tes spectateurs. S’ils n’éprouvent aucun intérêt pour ton sujet, tu vas rapidement les perdre, et tu veux éviter cela à tout prix. Une fois que tu auras réuni les informations les plus pertinentes sur ton sujet, entraîne-toi, souvent, à en parler à voix haute.

Plus tu vas t’entraîner, plus tu vas acquérir des automatismes. Tu gagneras en aisance et ton intervention semblera fluide et naturelle. Tu pourras te permettre d’improviser, et encore mieux : te connecter avec ton public, nous y reviendrons dans le point numéro 3.

  • Soigne ton entrée en matière (Ton Dark-Vador)

Tes premiers mots doivent donner envie à tes spectateurs d’écouter ta présentation : ils sont essentiels pour déterminer s’ils vont adhérer à ton message ou non.

Voici 3 manières (parmi d’autres) d’amorcer tes prises de parole et captiver tes spectateurs dès les premières secondes :

  • Pose une question qui les engage

« Qui dans cette salle voudrait devenir [x] ? »

« Qui parmi vous n’a pas encore obtenu [y] ? »

« Combien d’entre vous en ont assez de [z] ?»

Avec ce type de question, tu cherches simplement une réaction de la part de ton auditoire (qu’ils disent oui, qu’ils lèvent la main…)

  • Fais une déclaration choquante

« Vous êtes environ 200 aujourd’hui. Mais dans 6 mois, seulement 5 d’entre vous auront réussi à [x] »

La peur de perdre quelque chose ou une opportunité est non seulement un puissant levier de passage à l’action, mais également un excellent moyen de captiver ton audience.

  • La comparaison

« 92% des entrepreneurs qui se lancent échouent au bout de 5 ans. Seulement 8% vivent pleinement de leur activité »

Apporte des statistiques, des données scientifiques, des résultats de recherches qui montrent une différence de performance entre des groupes de personnes.  Annonce ensuite que dans ta présentation tu vas révéler ce que font ceux qui réussissent.

Maintenant que ton public est attentif, il ne te reste plus qu’à trouver un lien logique avec le reste de ton intervention.

  • Connecte-toi à ton auditoire.

Sache que le jour J ta présentation ne ressemblera pas à celle que tu as préparée chez toi. Tu devras t’adapter au rythme de ton audience, aux applaudissements, aux rires, aux bavardages… Plus ton speech sera préparé, plus tu pourras t’adapter à l’énergie de la salle.

D’abord, connecte-toi avec tes spectateurs en utilisant un langage simple. Inutile d’employer des mots et des références scientifiques pour paraître plus crédible, tu risques plutôt de perdre tes participants !

Puis balaie la salle du regard, en t’arrêtant quelques secondes sur chaque visage. Certains visages sont plus réceptifs, agréables, souriants que d’autres : repère où ils se trouvent, ils sont réconfortants durant une présentation orale.

Enfin, connecte les gens à toi en les impliquant, en les faisant participer. Connecte les également entre eux avec une séquence ludique en rapport avec ton intervention. En un instant, ce jeu va donner vie à la salle, dynamiser ta présentation et détendre l’atmosphère. Tu peux respirer !

4. Raconte une histoire

Les gens aiment rêver, ils aiment ressentir une émotion forte. Ils aiment être projetés dans quelque chose de plus grand qu’eux, quelque chose qui les inspire. Et pour cela : rien de mieux qu’une histoire.

Mais pas n’importe quelle histoire. Pour captiver et passionner ton audience, tu dois raconter une histoire qui les stimule sur 4 niveaux : leur tête, leur cœur, leur corps, leur âme.

En racontant une histoire logique, qui les touche directement au cœur et qui en plus est inspirante, tu vas connecter ton public à ton discours sur un plan émotionnel, ce qui t’aidera énormément à capter et maintenir leur attention.

Une histoire peut être racontée à un moment précis, ou au contraire : tout au long de ton intervention. Ainsi, en distillant ton histoire sur toute la durée de ton temps de parole, tu vas créer une sorte de fil rouge qui captivera les gens et maintiendra leur attention jusqu’à la fin.

5. Voix et respiration

Savoir utiliser ta voix est un véritable atout car elle va dynamiser ta présentation. En effet, il n’y a rien de plus désagréable pour ton public qu’une présentation monotone et monocorde.

Apprends à quel moment tu dois porter la voix, et au contraire à quel moment tu dois « baisser le volume ».

Repère les moments où tu dois parler plus rapidement, les moments où tu dois ralentir le débit et enfin : quand placer un silence pour faire résonner la phrase précédente et reprendre ton souffle.

À ce sujet, les orateurs inexpérimentés ont la fâcheuse habitude de terminer leur phrase sans reprendre leur souffle. Essoufflés, ils reprennent leur souffle à la fin de la phrase, cassant ainsi le rythme de leur présentation.

Prends l’habitude de t’oxygéner au bon moment durant ton intervention, en respirant avec le ventre et non pas avec les poumons :

gonfle le ventre sur l’inspiration et creuse le ventre sur l’expiration.

6. Avoue tes faiblesses

Si tu n’es pas à l’aise pour parler en public, la meilleure manière de briser la glace est de l’admettre dès le départ, de manière assumée et décontractée.

Très souvent tu obtiendras l’approbation du public, avec un sourire, un signe de tête rassurant.

En avouant tes faiblesses et en faisant preuve d’autodérision tu soulignes une absence de prétention et cette simplicité sera appréciée par ton audience.

En admettant publiquement ton imperfection, tu te libères du besoin d’être parfait.e et tu seras beaucoup plus détendu.e en cas d’erreur ou d’oubli dans ta présentation.

7. Soigne ta sortie

Si ton entrée en matière est importante, ta conclusion l’est tout autant car ce sont ces derniers mots qui vont marquer ton public.
C’est le moment où tout ton contenu se synthétise en quelques phrases, veille donc à ce qu’elles aient de l’impact.


Ce moment renforce la cohérence de ton message et c’est une formidable opportunité d’engager tes participants à effectuer une action en lien avec ta présentation.

La conclusion est également le moment parfait pour raconter une histoire, si possible personnelle et inspirante pour redynamiser ton audience juste avant la fin. Cela va redonner une bouffée d’oxygène à ta présentation et la rendra mémorable.

CONCLUSION

À travers ces 7 étapes, j’ai souhaité te démontrer qu’une présentation orale est accessible à tous, en revanche elle demande du travail et de la répétition, tout comme un athlète répète ses gestes techniques avant une compétition.

Qu’il s’agisse de monter sur scène lors d’un séminaire, d’animer un atelier, une réunion ou un webinaire, maîtriser l’art de parler en public est une compétence que tu dois acquérir et développer afin de captiver ton audience.

Pour devenir un maitre Jedi de la présentation orale, une seule règle : pratiquer, pratiquer, pratiquer. En effet, avec la pratique tu vas te constituer un répertoire de phrases magnétiques qui vont captiver et maintenir l’attention de tes spectateurs.

Au fil de tes interventions, ta gestuelle va s’affiner, tu moduleras ta voix en fonction de l’attention de tes participants, tu maitriseras de plus en plus ton temps de parole, tu prendras possession de l’espace, tout en impactant ton auditoire avec éloquence.

Maintenant si tu veux aller plus loin, rejoins maintenant la formation
« Prise de parole Express » au tarif spécial !

https://portail.franckmarcheix.com/ppe-info/

Author: Franck Marcheix

Franck est expert en matière de persuasion et de narration à fort enjeu, travaillant avec les dirigeants, entrepreneurs, managers à haut potentiel, des cabinets d’avocats, des coachs, des consultants et des entrepreneurs. Franck accompagne les leaders en média-training et prise de parole en public pour les aider à faire la différence !

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Secrets d'une prise de parole Captivante et Inspirante

[Guide Gratuit] : Créez toutes vos prises de parole en 5 minutes seulement !

arrow-circle-o-down